Derniers sujets

Commémoration des victimes de la Déportation

Aller en bas

Commémoration des victimes de la Déportation Empty Commémoration des victimes de la Déportation

Message par Fab le Jeu 2 Mai - 20:25

Plusieurs photos du journal La République du Centre que je mets en ligne :

Commémoration des victimes de la Déportation 1102955
La Ferté Saint Aubin

Commémoration des victimes de la Déportation 1103015
Ingré

Commémoration des victimes de la Déportation 1101719
Châteauneuf Sur Loire

Commémoration des victimes de la Déportation 1101718
Fay Aux Loges

Commémoration des victimes de la Déportation 1102024
René Pelletier, seul rescapé de la déportation à Saint-Jean-de-Braye.

Commémoration des victimes de la Déportation 1101891
Pithiviers

Hier, les communes de Fay-aux-Loges et de Châteauneuf-sur-Loire ont rendu hommage aux déportés.
Émouvantes, les cérémonies ont rassemblé les autorités locales, les associations patriotiques et quelques habitants, venus perpétuer la mémoire de tous ces hommes, ces femmes et ces enfants qui ont été envoyés dans des camps. Sans oublier des résistants qui, jusqu'au bout, ont défendu, au prix de leur vie, la devise républicaine.

En témoin de cette époque, Pierre Brinon alors âgé de 15 ans, a évoqué le souvenir des déportés de Châteauneuf, rappelant leur courage et leur dévouement. Jean Imbault, jeune étudiant, est mort au camp d'Elrich, à l'âge de 24 ans. Tony Ricou a été décapité à Cologne, en 1944. Janet Roche, arrêtée pour ses origines anglo-saxonne et considérée comme espionne, est déportée au camp de Ravensbrück, où elle décède en 1945.

Instituteur, Jean Joudiou est déporté à Mauthausen où il meurt, à 24 ans, de mauvais traitements. Des exemples, il y en a beaucoup. Trop.

Odette Toupense, arrêtée à la place de son mari, chef de réseau, meurt d'épuisement en mai 1945, au camp de Velvety Welboth. Raymond Roland, arrêté sur dénonciation, est envoyé au camp de Mauthausen, d'où il revient en 1945. Claude Lemaitre, maire de Châteauneuf, était aussi à Mauthausen, où il a survécu. Robert Thiercelin, arrêté par la gestapo, est déporté au camp de Dora, d'où il reviendra en 45.

Déporté au camp de Mauthausen, Pierre Houdre assistera Jean Joudiou dans ses derniers moments. Quant à Yvette Kohler-Choquet, libérée par les Américains, elle s'était engagée dans la résistance à l'âge de 20 ans. Tous rêvaient de liberté, d'égalité et de fraternité.


Source: http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/loire-sologne/chateauneuf-sur-loire/2013/04/29/en-hommage-aux-deportes-du-secteur-1533615.html

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
Fab
Fab
Admin

Messages : 1296
Points : 2752
Date d'inscription : 25/08/2010

https://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum