Derniers sujets
» Présentation de LEUDET- Bourgineau
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeAujourd'hui à 11:46 par bcnn

» Présentation de Garrylll
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeLun 17 Fév - 5:53 par Garrylll

» Présentation d'ESPITALIER
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeDim 9 Fév - 8:40 par Fab

» Présentation de Noret
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeDim 9 Fév - 8:39 par Fab

» Présentation de Gautier Hache
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeDim 9 Fév - 8:35 par Fab

» Présentation de bordeaus par lui-même
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeMar 4 Fév - 0:27 par Noret

» centres d'hébergement d'enfants déplacés
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeDim 2 Fév - 22:34 par Noret

» Juin 1940 - L'évacuation
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeDim 2 Fév - 22:19 par Noret

» Feldkommandantur Orléans
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeMer 4 Déc - 2:20 par jojo1957

» 21ème RI 25 Mai au 17 juin1940
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeMar 3 Déc - 4:58 par BALOGE

» l'administration militaire (Feldkommandantur) dans le Loiret
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeDim 1 Déc - 23:42 par jojo1957

» Orléans-Bricy les premiers jours de l'occupation
Ligny le Ribault, Aout 1944 Icon_minitimeVen 8 Nov - 22:29 par bcnn


Ligny le Ribault, Aout 1944

Aller en bas

Ligny le Ribault, Aout 1944 Empty Ligny le Ribault, Aout 1944

Message par BrunoM le Dim 10 Jan - 23:42

Scénario tragique du 22 août 1944:
Alors qu’Orléans est libérer depuis six jour, les unités allemandes se dirigent vers la vile … Prévenu, le maréchal des logis et baron Gérard de Fontenay part en reconnaissance. Malheureusement, il est repéré et pris en otage. Un peu plus tard, Marcel Chesneau se rend à la ferme où il travaille. Sur la route, les allemands lui réservent le même sort. Le tragique scénario se répète lorsque Yves Angenault, parti à la recherche du baron de Fontenay, tombe, lui aussi, dans une embuscade. Suite à une fusillade à deux kilomètres du village, les otages sont immédiatement abattus en représailles. Un nouveau coup de feu surgit à un kilomètre. Le village compte un nouveau mort, César Finance.

Les Allemands sont là
Les habitants doivent alors sortir de chez eux et sont conduits vers l’église Saint Martin. Une partie de la troupe descend jusqu’au Cosson, franchit le pont, arrive au carrefour de la Détourne. Deux cantonniers communaux, Raymond Piat et Léon Poupa, reviennent de leur travail. Malheureusement, ils ont sur eux des tracts et sont fusillés. La septième victime est un ouvrier agricole : René Delanoue. Enfin, quarante hommes sont pris en otages. Ils passeront la nuit sans boire ni manger. Ce n’est qu’à 19 heures, le 23 août qu’ils sont libérés après le départ des derniers soldats allemands vers la Ferté Saint Aubin.

Loiret Mag de janvier-fevier 2016

BrunoM

Messages : 16
Points : 32
Date d'inscription : 08/01/2016
Localisation : Loiret

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum