Derniers sujets
» Ciné-conférence à GIDY sur la Résistance
Mer 12 Avr - 19:54 par Enolagay

» VIDEO sur GIEN entre 1940 et 1944
Lun 10 Avr - 22:12 par Fab

» VIDEO retraçant les destructions à ORLEANS en 1940
Lun 10 Avr - 22:02 par Fab

» Archives INA sur les bombardement d'ORLEANS
Lun 10 Avr - 21:58 par Fab

» Les fusillés du Cerf-Bois et du By de MARCILLY EN VILLETTE (Juin 1944)
Lun 10 Avr - 21:49 par Fab

» renseignements, photos, etc. convois AL VF à cepoy
Dim 9 Avr - 6:58 par franckfoto

» Présentation Esther
Lun 27 Mar - 22:27 par Fab

» Presentation de BESNARD
Mar 7 Mar - 8:05 par bcnn

» Présentation Waldberg
Lun 13 Fév - 10:22 par Fab

» PHILIPPE 45 - Merci de votre accueil.
Jeu 9 Fév - 10:41 par Fab

» Présentation Karkov45
Jeu 9 Fév - 10:38 par Fab

» le S T O DANS LE lOIRET
Lun 6 Fév - 7:09 par merovide

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Témoignage La Rep : Libération de SAINT JEAN DE LA RUELLE - André Chevrier avait 14 ans le 19 juillet 1944

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Témoignage La Rep : Libération de SAINT JEAN DE LA RUELLE - André Chevrier avait 14 ans le 19 juillet 1944

Message par Fab le Mer 30 Juil - 20:28

Paru dans La République Du Centre du 23 Juillet 2014 :

Le jour où les avions allemands bombardèrent le quartier Madeleine laisse un souvenir impérissable dans la tête de celui qui n’était qu’un adolescent à l’époque.

André Chevrier a 14 ans lorsque, le 19 juillet 1944, jour pour jour samedi dernier, des avions allemands bombardent le quartier Madeleine, à Saint-Jean-de-la-Ruelle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
André Chevrier se souvient des bombardements qui ont eu lieu à Saint-Jean-de-la-Ruelle, il y a 70 ans, presque jour pour jour. - Moulin Olivier

Après toutes ces années, le souvenir reste intact et précis. Ce sont les entreprises Aera et Jaeger, des sociétés fabriquant du matériel d'aviation, et une société d'équarrissage située près de l'actuel Rol-Tanguy, qui sont la cible des Allemands. Bilan : 18 morts, 39 blessés et 1 disparu. « Nul n'a jamais su si leur destruction avait été stratégique ou non, car s'il peut y avoir une raison à détruire les premières, rien n'explique que l'on bombarde une entreprise où l'on brûle les animaux morts », explique-t-il.

Mobilisation générale
Place Paul-Bert, une bombe tombe mais n'explosa pas. La tête plantée dans le sol et le reste à l'air libre, elle reste là un moment avant que les autorités ne l'en délogent, craignant qu'elle n'explose. Le Stéoruellan n'a pas personnellement assisté à ces bombardements, mais reste le témoin de cette époque. Tout jeune diplômé du certificat d'étude, il travaille alors comme pâtissier. Lui et sa famille sont placés dans des logements pour sinistrés après les bombardements. Par ailleurs, un arrêté ministériel décrète Saint-Jean-de-la-Ruelle « ville sinistrée » un an plus tard.

Il se rappelle aussi de la mobilisation générale obligatoire, où les hommes en âge de se battre doivent se rendre sur le champ à la caserne la plus proche, en cas d'alerte.

Le Stéoruellan raconte aussi avoir effectué toute sa scolarité (de la maternelle au certificat) à Jules-Lenormand, la seule école à l'époque. Il fait ses trajets à pied, malgré le danger. « L'un de mes amis est mort, emporté par un train. Il avait vu le premier train, mais pas celui qui venait en sens inverse. La signalétique "Un Train peut en cacher un autre" trouve tout son sens », raconte-t-il.

Commerces d'alors
André Chevrier se souvient aussi des commerces, comme le bistrot Chez Georgina, dans le quartier Madeleine, tenu par une femme imposante et au fort caractère. « Il en fallait pour tenir tête à tous ces hommes ! » La boucherie de Monsieur Demoncul lui revient aussi en mémoire. « Cela donnait lieu à des plaisanteries, comme "Et voilà un bon beefsteak Demoncul". »

La commune met en chantier nombre de manifestations, depuis le début de l'année, afin de marquer le centenaire de la guerre de 1914-1918. Afin de ne pas oublier…

source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1172
Points : 2590
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage La Rep : Libération de SAINT JEAN DE LA RUELLE - André Chevrier avait 14 ans le 19 juillet 1944

Message par Fab le Mer 30 Juil - 20:30


Alors là, ce sont les allemands qui bombardent en Juillet 1944  Shocked 

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1172
Points : 2590
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage La Rep : Libération de SAINT JEAN DE LA RUELLE - André Chevrier avait 14 ans le 19 juillet 1944

Message par Invité le Jeu 31 Juil - 20:54

Ce doit être une erreur d'interprétation, car les Allemands bombardant leurs propres usines, "ça fait tâche". cat 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage La Rep : Libération de SAINT JEAN DE LA RUELLE - André Chevrier avait 14 ans le 19 juillet 1944

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum