Derniers sujets
» Ciné-conférence à GIDY sur la Résistance
Mer 12 Avr - 19:54 par Enolagay

» VIDEO sur GIEN entre 1940 et 1944
Lun 10 Avr - 22:12 par Fab

» VIDEO retraçant les destructions à ORLEANS en 1940
Lun 10 Avr - 22:02 par Fab

» Archives INA sur les bombardement d'ORLEANS
Lun 10 Avr - 21:58 par Fab

» Les fusillés du Cerf-Bois et du By de MARCILLY EN VILLETTE (Juin 1944)
Lun 10 Avr - 21:49 par Fab

» renseignements, photos, etc. convois AL VF à cepoy
Dim 9 Avr - 6:58 par franckfoto

» Présentation Esther
Lun 27 Mar - 22:27 par Fab

» Presentation de BESNARD
Mar 7 Mar - 8:05 par bcnn

» Présentation Waldberg
Lun 13 Fév - 10:22 par Fab

» PHILIPPE 45 - Merci de votre accueil.
Jeu 9 Fév - 10:41 par Fab

» Présentation Karkov45
Jeu 9 Fév - 10:38 par Fab

» le S T O DANS LE lOIRET
Lun 6 Fév - 7:09 par merovide

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Message par Fab le Jeu 30 Jan - 4:01

Lucien Bourgon est né 12 février 1900 à Guignonville (Loiret).

Le 1er octobre 1936, il est nommé instituteur à Gidy, directeur de l’école de garçons et, comme il est souvent d’usage à cette époque, secrétaire de mairie. Sa femme Odette, quant à elle, est nommée directrice de l’école des filles. Leurs deux enfants, Jean et Françoise âgés respectivement de 11 et 6 ans complètent le cercle familial.

En septembre 1939, c’est la guerre, l’ordre de mobilisation est déclaré. Lucien Bourgon est affecté au 405ème régiment de pionniers.

Le 21 juin 1940, il est fait prisonnier avec son régiment et interné à l’Offlag III C à Luben. Il est libéré fin juillet 1941 comme grand malade, soigné à l’hôpital militaire de La Chapelle-Saint-Mesmin et retrouve enfin sa classe en juin 1942.

Durant son absence, sa femme Odette a repris ses travaux de secrétariat de mairie et, malgré la présence des Allemands dans la maison et les classes, entre dans la résistance en fabriquant de faux papiers pour des prisonniers évadés, fausses cartes d’identité et d’alimentation pour des groupes de résistants et réfractaires au STO.

A son retour, le couple poursuit leurs travaux clandestins en faisant passer des tracts et des documents, en hébergeant des familles juives et surtout en établissant des liaisons avec le groupe de renseignements interallié Jade-Amicol de Londres.

La fille de Lucien Bourgon nous confie : « La maison était un lieu d’accueil pour les émissions. Deux agents venaient sur de vieux vélos, munis d’un sac rempli d’herbe pour les lapins, cachant le poste émetteur. Certains jours, ils le laissaient à la maison, bien rangé dans une cachette que Jean, mon frère, et moi connaissions au cas où quelque chose serait arrivé à nos parents. Fin mai, ils nous ont dit d’écouter avec attention les messages personnels à la radio de Londres : « Les lilas blancs sont en fleurs » et « La bière est la boisson nationale ». « - Si vous les entendez, il se passera quelque chose d’important ». Le 5 juin, nous avons entendu ces deux messages ; le 6 juin, c’était le débarquement ! ».

La joie du D-day est de courte durée. Au cours de ce mois de juin, les Allemands occupent les classes et l’appartement de la famille Bourgon qui poursuit malgré tout, ses activités clandestines.

Le 19 juillet 1944, sur dénonciation d’une collègue, quatre Français, agents de la Gestapo font irruption dans l’école. Lucien Bourgon est sauvagement brutalisé, frappé à coups de pieds et de crosse de révolver devant sa famille regroupée dans la cour et est emmené avec sa femme et son fils à l’ancienne prison rue Eugène Vignat. Des témoins oculaires de cette scène sont encore marqués par la cruauté de cet événement.

Le 21 août, il part par le «Train de la soif » vers l’enfer de Buchenwald. Au cours de ce transfert, plusieurs de ses compagnons sont fusillés ou perdent la raison.

En septembre 1944, Lucien Bourgon est envoyé en commando de travail à Aanen (Ruhr). En mars 1945, devant l’avancée des alliés, le commando se replie à Lippstadt. Le camp est libéré par les Américains le 1er avril 1945. Malheureusement, Lucien ne connaîtra pas la joie du retour. Affamé et épuisé, il décède 4 jours plus tard, le 5 avril 1945 à l’âge de 45 ans. Sa famille apprendra son décès le 21 avril au retour d’un de ses compagnons d’infortune. « Papa ne reviendra pas ».

Il est enterré au cimetière de Boësses (Loiret) avec sa femme et son fils. Une plaque commémorative est apposée dans son ancienne salle de classe à Gidy.


Lucien Bourgon a reçu 3 distinctions à titre posthume : la Légion d’honneur, la Croix de guerre et la médaille de la Résistance.

Le 12 juillet dernier, lors de l’inauguration officielle de notre nouvelle place, Jean-Michel Lopes, maire de Gidy, a souhaité honoré pour une deuxième fois le nom de cet homme qui a sacrifié sa vie pour sauver celle des autres. A cette occasion, il a remis la médaille de la ville de Gidy à sa fille Françoise.


source : http://www.gidy.fr/fr/focus/437/lucien-bourgon-don-une-vie-temps-guerre

Sources de documentation : Le petit Echo de Beauce n°2 d’octobre 1982, Bulletin d’informations municipales 1994, extraits du témoignage de Françoise Abraham-Bourgon.

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1172
Points : 2590
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Message par Fab le Ven 25 Avr - 22:39

Article tiré de La République du Centre "Hommage filmé à Lucien Borgon, l’instit" du 26/04/2014

Mardi, une scène du tournage du film couvrant la période des années 1930 à 1960

Le club des aînés en plein tournage . Le club les années d'or est en plein tournage d'un film historique couvrant la période 1935 à 1960, sur la vie de Gidy. Ce documentaire se penche sur les grandes pages de la vie locale.


source : http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/pithiverais-beauce/2014/04/26/hommage-filme-a-lucien-borgon-linstit_1983358.html

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1172
Points : 2590
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Message par Enolagay le Mar 6 Mai - 16:54

Si la météo le permet, tournage en extérieur le 17 au matin et le 25 mai prochains.

Ici en février dernier lors d'une pose dans la scène des messages radio.

avatar
Enolagay

Messages : 38
Points : 62
Date d'inscription : 28/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Message par Invité le Mar 6 Mai - 20:59

C'est une très bonne idée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Message par Enolagay le Dim 18 Mai - 21:15

Le tournage continu.
Dimanche dernier la météo etait de la partie  Very Happy 

Une petite pose en attendant le tournage


Une scéne en cour de tournage


L'installation du travelling


avatar
Enolagay

Messages : 38
Points : 62
Date d'inscription : 28/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Message par Fab le Lun 19 Mai - 8:41

Qui est ce qui finance ce tournage ? Une télé, une association ? Il y a quand même pas mal de moyens à première vue.

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1172
Points : 2590
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Message par Enolagay le Jeu 22 Mai - 0:04

Que des bénévoles, les connaissances de ces même bénévoles, le système D et principalement le club des anciens de Gidy.
avatar
Enolagay

Messages : 38
Points : 62
Date d'inscription : 28/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Message par Enolagay le Lun 22 Aoû - 4:18

Je fait du rangement dans l'ordi, donc j'en profite pour mettre quelques photos du tournage du film.

Libération de Gidy par les Américains.


Lucien Bourgon et sa classe.


Le souper


Quelques scènes de vie lors des tournages.














avatar
Enolagay

Messages : 38
Points : 62
Date d'inscription : 28/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucien BOURGON , instituteur à GIDY et résistant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum