laisser un message

Agrandir le chat .

MALESHERBES : La situation à Malesherbes le 15 juin 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MALESHERBES : La situation à Malesherbes le 15 juin 1940

Message par Le Manuchard le Mar 19 Nov - 14:53

Carnet de note du Général Baudouin commandant la 13ème Division d'Infanterie

(La 13ème DI  dont le PC était  près d'Etampes a reçu l'ordre de se replier au Sud de la Loire)

Je ne recevais aucun renseignement précis, ni aucune prescription concernant les itinéraires à suivre, ma zone de marche, celle des unités voisines etc... Je décidai de marcher droit vers le sud, ce qui m'amenait à franchir la LOIRE au pont de SULLY, entre GIEN et ORLEANS. J'orientai mes débris d'unités et j'envoyai des officiers de mon Etat-Major en avant, en certains points de passage obligés pour les diriger. Ceci fait, je partis moi-même pour MALESHERBES que j'atteignis, dans la confusion générale des convois de réfugiés, avec la plus grande peine, vers minuit. La petite ville offrait un spectacle lamentable ; les routes étaient complètement embouteillées; civils et militaires étaient totalement mélangés, véritables troupeaux humains, errants et affolés, sans bergers pour les conduire.... Des scènes de désespoir se produisaient ça-et-là ; je fus moi-même invectivé violemment à ma descente de voiture par un homme qui avait perdu sa femme et ses enfants... Il m'en rendait responsable ! J'eus peine à m'en dégager... Puis c'étaient des femmes qui me suppliaient de leur donner des vivres pour elles et leurs enfants... A quelques-unes, je donnai des boites de conserves que nous ménagions pour nos réserves personnelles '... Je m'abritai un instant à la mairie.
.........................................................................................................................................
Je fus tiré de ce peu de repos par un nouvel ordre qui me parvenait du Corps d'Armée ; celui-ci s'efforçait de coordonner la marche des débris de ses Divisions et de donner à chacune une direction. Je recevais donc l'ordre de franchir la LOIRE au Pont de JARGEAU à 15 Kms à l'est d'ORLEANS et uniquement en ce point, les autres passages étant réservés aux Divisions voisines C'étaient les instructions que j'attendais la veille et, faute de les avoir reçu en temps voulu, obligé de me décider seul (dans l'inconnu !) j'avais dirigé de moi-même ma Division sur le Pont de SULLY, une vingtaine de kilometres plus à l'est !

Nota : Les points de suspensions ne sont pas des sautes de textes, mais ceux du texte dactylographié.
source : SHD Vincennes boite 32N77

Le Manuchard

Messages : 14
Points : 18
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 76
Localisation : Seine et Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum