Derniers sujets

Le film - Elle s’appelait Sarah - tourné dans la gare de Saint-Jean-de-Braye, près d’Orléans dans le Loiret

Aller en bas

Le film - Elle s’appelait Sarah - tourné dans la gare de Saint-Jean-de-Braye, près d’Orléans dans le Loiret

Message par Fab le Mar 15 Jan - 19:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Elle s’appelait Sarah », film sorti le 13 octobre 2010, est une adaptation du roman de Tatiana De Rosnay, sur la rafle du Vel d’Hiv.  Lors de ce triste passage de l’histoire, en juillet 1942, plus de 13 000 Juifs ont été arrêtés puis déportés. Celemondo vous emmène dans le Loiret où a été tourné le film, et plus particulièrement à Saint-Jean-de-Braye. Ceux qui n’ont pas vu le film pourront prendre le « train en marche » .

Sarah, à quai à Saint-Jean-de-Braye

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le samedi 13 septembre 2009, plus de 80 figurants locaux étaient au rendez-vous pour participer au tournage du best-seller de Tatiana De Rosnay traduit en 32 langues, « Elle s’appelait Sarah ». Pour la journée, les acteurs abraysiens avaient enfilé les costumes d’époque pour tourner des scènes à la gare de Saint-Jean-de-Braye, près d’Orléans dans le Loiret.

Le réalisateur Gilles Paquet-Brenner a été séduit par l’authenticité de la petite gare de Saint-Jean-de-Braye. Afin de rester fidèle à l’époque, c’est une locomotive 141R840 de l’Amicale des anciens qui est arrivée le long du quai. Dans la scène, ce train à vapeur s’arrête en gare, direction Beaune-la-Rolande, camp transitoire où seront emmenés des Juifs victimes de la rafle du Vel d’Hiv.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour tourner les scènes suivantes, Gilles Paquet-Brenner a reconstitué le camp de Beaune-la-Rolande à Perdreauville, dans les Yvelines.

Le camp transitoire de Beaune-la-Rolande

Après les camps de Pithiviers et de Jargeau, le camp de Beaune-la-Rolande était le troisième implanté dans le Loiret. Ce camp de concentration a été construit en 1939 dans le but d’y enfermer les prisonniers de guerre allemands durant la Seconde Guerre mondiale. Mais dès 1941, l’endroit a changé de fonction puisqu’il a accueilli des Juifs polonais arrêtés en France.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Situé à quelques pas du centre ville, le camp était sous les ordres d’une double direction, soumis à la fois à la responsabilité de la Préfecture du Loiret et de l’autorité allemande. Lors de la rafle du Vel d’Hiv, ses 14 baraques isolées par des barbelés et surveillées par des miradors ont abrité des familles déportées arrivées en wagons plombés. C’est dans ce camp que la Gestapo et la police de Vichy séparèrent les familles de déportés arrêtées lors de la rafle, d’où le nom de « camp transitoire ». Les parents seront envoyés à Drancy tandis que les enfants seront emmenés directement à Auschwitz pour y être gazés.

En 1942, près de 3 000 Juifs ont quitté Beaune-la-Rolande. On estime aujourd’hui qu’au moins 12 000 juifs transportés vers Auschwitz provenaient de ce camp. Ce dernier sera fermé par Alois Brunner, le 4 août 1943.


Emeline Tavernier


source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1271
Points : 2721
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum