laisser un message

Agrandir le chat .

Le Heinkel He-274.V-1 sur la base de Bricy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Heinkel He-274.V-1 sur la base de Bricy

Message par Fab le Mer 26 Déc - 17:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Heinkel He-274.V-1 (désignation française AAS-01), en cours d'essais sur le terrain d'Orléans-Bricy au printemps 1946. Ce super-bombardier », destiné à attaquer New-York, ne quitta jamais le ciel français, et les deux exemplaires construits servirent de bancs d'essai volants aux programmes français les plus ambitieux de l'après-guerre.

Dès 1940, Heinkel songeait à réaliser un bombardier à très haute altitude dérivé du He-177. Les premières études portèrent sur un appareil identique au He-1 77.A-3, à cabine pressurisée et envergure accrue, désigné 177.A-14. Mais les performances exigées obli gèrent d'une part à redessiner l'aile et à l'allonger d'autre part à prévoir des turbocompresseurs pouf les moteurs. Mais les DB-606 couplés ne pouvant les recevoir, il fallut en arriver à un avion à moteur séparés.

Le nouveau projet, très différent du premier, fui désigné He-274, et la construction du prototype fui confiée à la société française Farman (SAUF), établi( à Suresnes, qui recevait ses directives du bureau d'études Heinkel de Vienne. Deux prototypes furent effectivement lancés, dont la construction ne commença qu'en 1943 et se poursuivit avec une « sage » lenteur... tandis qu'un réseau de résistance français transmettais régulièrement à Londres les informations concernant l'appareil! Long de 22,50 m, celui-ci présentait un air de famille avec le He-177, du moins en ce qui concernait sa partie avant, car il en différait considérablement par son empennage bidérive et surtout par son aile de très grande envergure (44,20 m), qui supportait les quatre moteurs séparés et un train d'atterrissage à diabolos.

Équipé finalement de DB-603.A-2 de 1 750 ch, il devait avoir des performances remarquables : plafond de 15 000 m (grâce aux turbocompresseurs Hirth) et autonomie de 4 250 km à 11 000 m, et même de 5 800 km au poids maximal de 38 t. Ces performances permettaient d'envisager un raid contre les États-Unis, l'appareil devant « se crasher » en mer à proximité d'un U-Boot chargé de recueillir l'équipage après le largage de ses bombes sur New-York...

Au moment de la libération de Paris, les Allemands ne purent qu'endommager le premier prototype, dont la construction venait juste de s'achever. Remis en état, non sans difficulté, il put voler le 30 décembre 1946, sous la désignation AAS-01, du nom des Ateliers aéronautiques de Suresnes (ex-SA U F), gérés eux-mêmes par la SNCASO. Les essais, confiés aux pilotes du CEV, témoignèrent de qualités de vol acceptables, malgré des problèmes au niveau de la stabilité latérale et de l'aile, à qui sa souplesse faisait prendre des dièdres inquiétants. L'essai de résistance de cette aile dut être effectué en vol par le capitaine Receveau, avec tous les risques inhérents à une telle opération, mais l'aile tint bon.

Le He-274.01, puis le He-274.02, qui vola en décembre 1947 furent utilisés comme avions porteurs pour l'appareil expérimental SO M-I , maquette volante non propulsée du biréacteur de bombardement SO-4000 développé par la SNCASO. Piloté par Jacques Guignard, le SO M-I fut largué, à dater de 1950, à partir d'altitudes de plus en plus élevées ( jusqu'à 10 000 m). Les vitesses toujours plus grandes ainsi atteintes en piqué permirent de mieux étudier les formes à adopter pour le futur bombardier. Les He-274 ne purent cependant pas accomplir les largages des prototypes Leduc, comme cela était prévu, en raison du manque de rechanges des DB-603, et ils terminèrent leur carrière en 1953.


source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1192
Points : 2622
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Heinkel He-274.V-1 sur la base de Bricy

Message par Invité le Mer 26 Déc - 22:55

une partie de l'article figure à cette endroit du forum:
http://loiret3945.forumgratuit.org/t407-bricy-banc-d-essais-pour-le-heinkel-he-274
je pense qu'on peut le supprimer celui que tu as mis étant plus complet.
cat

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Heinkel He-274.V-1 sur la base de Bricy

Message par spa140 le Jeu 21 Mar - 7:23

Bonjour,


Outre le He 274, Bricy fût une base d'essai pour un certain nombre de prototype de la SNCASO, et surtout le premier avion à réaction Français y fera son premier vol le 11 novembre 1946, il s'appelait le SO 6000 TRITON, on y essaya également, le SO 4000, le SO 8000, le SO M1, le SO M2, le NC 271, le He 162 y fut également évalué.

@+

spa140

Messages : 7
Points : 13
Date d'inscription : 11/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Heinkel He-274.V-1 sur la base de Bricy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum