Derniers sujets
» Vidéo - ORLEANS 1939 à 1945
Aujourd'hui à 9:59 par bcnn

» Vidéo - Le maquis de LORRIS et la prise de l'école militaire à PARIS
Jeu 3 Aoû - 22:59 par Fab

» Nouvelle arrivée MARIE-MARTINE et la DAVCC
Mar 1 Aoû - 3:30 par Marie-Martine

» Recherche tombe de mon grand père mort à Sigloy le 18/06/1940
Ven 28 Juil - 2:54 par Fab

» présentation de DURAND
Ven 28 Juil - 2:48 par Fab

» Présentation Didier
Mer 26 Juil - 23:14 par Fab

» Présentation steeven
Jeu 22 Juin - 20:23 par Fab

» Présentation de CGOUACHE
Jeu 22 Juin - 20:16 par cgouache

» Presentation DA SILVA
Lun 29 Mai - 18:35 par DA SILVA

» GIEN : Récit et photos de la Bataille de Gien - 15 au 19 Juin 1940
Ven 26 Mai - 1:58 par Fab

» Gien et Orléans en 1940
Mer 24 Mai - 0:22 par Fab

» Gien, de 1940 à aujourd'hui
Mer 24 Mai - 0:15 par Fab

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


QUINZE GRAVURES DES RUINES D'ORLEANS de Louis-Joseph SOULAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

QUINZE GRAVURES DES RUINES D'ORLEANS de Louis-Joseph SOULAS

Message par Fab le Jeu 22 Nov - 0:54

15 gravures au burin et un bois en page de titre
In folio en feuilles - chemise et étui
Tiré à 30 exemplaires numérotés
+ quelques exemplaires hors commerce

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Soulas, prisonnier en Poméranie au moment du bombardement d'Orléans, raconte dans la préface de l'ouvrage :

C'est au fond d'une des tristes baraques empuanties qui s'alignaient sur l'aride plateau d'Hammerstein, brûlé par le soleil de 1940, que j'appris le drame. Au milieu des corps affalés, parmi les hardes étalées, l'homme était debout, et sa voix de Parisien avait un accent traînant.

Venant d'Orléans, un convoi était arrivé la veille au camp. Malgré les clôtures barbelées qui interdisaient tout contact des nouveaux venus avant qu'ils ne soient minutieusement épluchés et correctement dépouillés, un homme de ce convoi avait pu, trompant la vigilance des sentinelles, arriver jusqu'à nous, donner du tabac, du pain et des nouvelles.

Le timbre de cette voix est resté dans mes oreilles. Mais les traits du visage de l'homme se sont presque instantanément dissous, perdus dans la multitude de milliers de physionomies captives, qui remuaient comme des épis sous le vent, pendant ces interminables rassemblements pour l'appel, la soupe, la fouille ou les départs vers l'hostile inconnu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Tout le centre d'Orléans est détruit », disait soudain la voix. Je m'étais rapproché et, d'un ton en apparence indifférent, je posais des questions. Les réponses tombèrent, précises et brutales : « Tout le côté droit du Martroi, la rue de la Hallebarde, la rue d'Illiers, la rue Bannier...»

J'habitais cette rue. Je ne dis plus rien, j'entendais encore la voix, mais elle semblait à présent venir de très loin... « Une torpille sur le Select, puis des bombes incendiaires, ça brûle encore, depuis deux mois... »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Etendu sur ma couche dure, absent, recroquevillé sur mon passé, seule chose qui me restât, je songeais aux miens, je revoyais l'appartement, les meubles anciens, les peintures, les statues, les livres, et tous ces cartons bourrés de dessins, d'études, de ces milliers de croquis fébrilement tracés, récoltés au cours de moissons successives, dans l'enthousiasme de la jeunesse impatiente d'enregistrer, d'amasser pour l'avenir.

Je ne pouvais croire que tout cela n'existât plus...


source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1186
Points : 2608
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum