Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Août 1944 à CHAMBON LA FORET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Août 1944 à CHAMBON LA FORET

Message par Fab le Sam 5 Mai - 10:11


Le maquis de Chambon

Le 18 juin 1940, le Général de Gaulle appelle les Français à la résistance :

« La France a perdu une bataille ! Mais la France n’a pas perdu la guerre ! ».

Pendant quatre années, le mouvement de résistance s’organise en France, il s’accélère avec le débarquement des troupes alliées en Normandie, le 6 juin 1944.

En juin 1944, quelques réfractaires du S.T.O. (Services du Travail Obligatoire) se regroupent en forêt de Chambon, sous les ordres du capitaine Pierre Grammont, ils s’installent à proximité du carrefour des Cailloux. L’effectif des maquisards, dont le groupe de Léandre Beauvy, atteint 150 hommes.

Le café-épicerie de Paul et Paula Raphaneau à la Rive du Bois sert de lieu de transit entre les réfractaires, les volontaires et le maquis. L’homme doit être porteur d’une moitié de billet de 5 francs pour être dirigé vers les gars du maquis de Chambon.

Roger Duverger, agriculteur, demeurant également à Chambon assure les liaisons matérielles avec le camp des cailloux. Lors des parachutages dans les environs de la gare de Courcelles-Yèvre la Ville, il ramène, en plein jour, du ravitaillement dans sa voiture à cheval. Il l’achemine la nuit au camp des cailloux « …les sabots du cheval enveloppés dans des sacs à pommes de terre, le museau serré dans une musette pour éviter tout hennissement… »

Le 6 août 1944, au maquis des cailloux, les sentinelles voient les troupes allemandes arriver en camion. Les soldats S.S. arrivent en véhicules à cent mètres environ du camp. Tous les hommes du camp s’engagent alors dans le combat. Au cours de cet assaut, les forces occupantes perdent environ 70 hommes et relèvent 40 blessés sans avoir mis hors de combat un seul homme des maquis. Dès le lendemain, le contact avec l’Etat Major à Sully la Chapelle permet de rejoindre le capitaine Giry ainsi que l’Abbé Thomas.

Le 7 août 1944, toute la population redoute le retour en force des Allemands. Sans opposition armée, les soldats allemands, sous le commandement d’un officier nommé Kleinschmidt, bouclent le bourg du village. Chambon semble en état de siège. Ils retiennent les femmes et les enfants à l’intérieur des habitations. Les troupes entreprennent une rafle des hommes du bourg. Au total, sept otages sont alignés, assis, durant deux heures sur la place centrale au pied du mur de l’église.

Le major Fenwick vient au ravitaillement en nourriture à la ferme de la famille Beauvais au Bout d’en Haut. Le commando (quatre hommes) arrive dans une jeep parachutée trois jours plus tôt. Une mitrailleuse allemande et des soldats postés en protection dans l’axe de la route tirent en direction des arrivants, le sergent Dufy, blessé au cou perd le contrôle du véhicule qui termine sa route devant le lavoir. Le major Fenwick est tué sur le coup. Les deux autres soldats trouvent également la mort : Manginou et l’aspirant Hebert.

Les hommes pris dans la rafle sont relâchés. Les occupants paraissent satisfaits de leur action et quittent Chambon. Ils n’accomplissent pas les représailles redoutées et abandonnent toutes les personnes retenues dans les habitations.

Cependant, l’ennemi repart avec les quatre hommes arrêtés dans le pays au cours de l’encerclement. Internés dans des camps en Allemagne, ils n’en reviendront jamais.

Le 18 août 1944, trois prisonniers allemands, capturés par un groupe de résistants, sont enfermés dans la gendarmerie de Chambon. Pendant ce temps, les maquisards du Bois-Thomas défilent avec le colonel O’Neil à Orléans.

La place de l’église porte, depuis la commémoration du 50ème anniversaire, le nom de la « place du 7 août 1944 ». Elle rappelle le sacrifice d’hommes qui ont peut-être évité qu’un second Oradour sur Glane se reproduise dans notre localité.


source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret

Fab
Admin

Messages : 1162
Points : 2572
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum