Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Les Traumatismes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Traumatismes

Message par Invité le Dim 14 Aoû - 19:34

Cependant, la jeunesse "vole" des moments de détente. Des bals clandestins rassemblent les jeunes gens et les jeunes filles dans les greniers ou des arrière salles.
A Chambon, Serge MOUSSET joue de l'accordéon et l'on danse dans l'arrière salle du café RAPHANEAU. Ce genre de réunion se reproduit aussi bien rue des Maquisards dans un bâtiment agricole qu'au carrefour des 8 routes où le gramophone à manivelle distille sa musique.
Dés 1940, les camps accueillent des prisonniers. Leur mode de gestion permet aux internés de travailler dans les fermes ou des exploitations forestières. Très peu de personnes en profitent pour s'échapper...
Les envahisseurs mettent en place leur politique antisémite. Pithiviers a le triste privilège d'accueillir, dés juin 1941, des juifs dans un camp d'internement. Ces hommes, ces femmes, ces enfants y séjournent, ignorant qu'ils sont en instance d'envoi, par convois entiers, vers les camps de concentration. Les camps de BEAUNE LA ROLANDE et JARGEAU répondent aux mêmes objectifs. De même, il ne fait pas bon afficher sa sympathie pour le mouvement communiste, un sort identique attendant les "terroristes", tout comme les tziganes et autres "indésirable" du moment.

Extrait livre de Chambon la Forêt

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum