laisser un message

Agrandir le chat .

Journal de marche du 654th Tank Destroyer Battalion (25 Août 1944)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal de marche du 654th Tank Destroyer Battalion (25 Août 1944)

Message par Invité le Dim 6 Mar - 7:11


On y trouve en anglais le parcours du 654th Tank Destroyer Battalion dans le Loiret avec la libération de Montargis, Courtenay etc ...



Traduction (sommaire) en français :



Poste de commandement,
2 1 / 2 milles à l'ouest de Courtenay, en France.
Coord 468474, 1 / 100, 000.
25 août 1944.


CT 134 a continué de patrouiller dans la ville de Montargis. Le 3e bataillon, 134e d'infanterie, après avoir été libéré de la garde des barrages routiers le long de la Loire, revient au contrôle du bataillon. La ville de Joigny, en France, a été libéré par le 134e d'infanterie dans le même temps.

CT 137 ( 3e bataillon) sont restés attachés à la 4th Armored Division, après avoir libéré la ville de Sens, établis un périmètre de défense de dans et autour de la ville pour la sécuriser.

Le 3e bataillon, gardant Orléans, a été relevé au cours de la période et revient au contrôle régimentaire.

CT 320 est resté à Montargis, ratissage la ville, et envoyant de fortes patrouilles et des gardes pour sécuriser les villes de Sueppes et Fontenay. (Bataillon 2d) CT commencé avance vers Courtenay à 7 heures, nettoyant les bois le long de la route .

Toute la division s'avance vers Courtenay, capturant de nombreux traînards ennemis qui ont été coupés de leurs unités en retraite.

L'ennemi n'avait pas de ligne de front organisée dans le secteur de la division.

Il a été établi qu'il n'existe pas de fortes défenses ennemies sur l'Est de Courtenay.
De petits groupes ennemis dispersés continuent à se rendre à nos troupes qui avancent, mais le gros des forces de l'ennemi dans ce secteur se sont retirés à l'Est et du Sud.
Les troupes ennemies protegeant la proximité de Gien par des barrages routiers , ont été attaqués, capturés et anéanti et mis en fuite par le bataillon 654ème Tank Destroyer.
Enemy a tenté de mettre en place une défense à Fortenay, mais a été défait et ses forces, soit anéanties ou capturées.

Un rapport civil de la 24e signale qu'environ 200 soldats ennemis, avec des véhicules hippomobiles et de l'artillerie, battaient en retraite sur le sud-ouest de Chateaurenard.
Les prisonniers capturés font parti du 758e Régiment, 338e Division allemande . Certains prisonniers faisaient parti d'unités qui se trouvaient dans les environs de Montargis, où il a été attaqué par nos forces.
Les 757e et 759e régiments d'infanterie de la 338e Division allemande sont pensés pour être disponible en tant que réserves désorganisé dans notre secteur. Un total de 725 prisonniers ont été capturés par la division.

A 12h55 , les FFI ont signalé des véhicules ennemis dans les bois juste au nord de Chuelles, avec deux officiers et un nombre indéterminé de soldats dans les bois à proximité de coordonnées 430445, 1 / 100, 000.

A 15h50 heures, les FFI signalé un groupe de soldats ennemis dans les bois au point de coordonnées 420230, 1 / 100, 000. La reconnaissance aérienne fait état de 40 véhicules tirés par des chevaux, vers le sud et l'est de Aillant-Sur-Thelen, à 19h00 .
Les prisonniers capturés dans la ville de Joigny, appartiennent à des unités d'artillerie, venant du sud de la France. Ils déclarent que leur division est bien désorganisée.

Le poste de commandement est établi une 1 miles 1/2 à l'est de Courtenay, en France, coordonne 468 474, 1 / 100, 000 le 25 août 1944, avançant une distance totale de 22 miles .

Les conditions météorologiques au cours de la période sont claires et chaude, excellentes pour les opérations.

Toutes les compagnies sont placées aux avant-postes pour éviter une attaque surprise par des forces ennemies encerlclées dans le secteur. A 14h14 , 100 soldats ennemis ont été signalés à 300 mètres au nord-ouest de Chuelles.

Le poste de commandement de la compagnie «A» a été créé dans la région de "Les Pays", , et a été soulagé d'un renfort direct de la 134e d'infanterie, à l'exception de la 1ère section et le 1er peloton de reconnaissance du de lieutenant. Alexander H. Smith, Junior, qui est restée en soutien direct de la 3e section, 134e d'infanterie.

La 1ère section de la compagnie «A» du premier lieutenant. Michael P. Elcano et le sergent Walter P. Moore, à l'appui du 3e bataillon, 134e d'infanterie, a appuyée ce bataillon pour le ratissage dans et autour de Montargis, et dans des missions de reconnaissance à l'est, en libérant la ville de Joigny, capturant plus de 900 prisonniers de la 338e et 708e divisions d'infanterie allemande.

Le 2eme peloton , Compagnie «A» à leur arrivée dans la zone de "Les Pays", ont pris position avec leurs armes antichars dans le voisinage de coordonnées 470755, 1 / 50, 000.

La compagnie "B" après avoir pris la ville de Gien, a été relevé pour soutenir le 3e bataillon, 134e d'infanterie, puis s'est rassemblé à proximité de Thimony, et de là il s'est déplacé à "Les Pays", vers de la zone de rassemblement du bataillon. La compagnie a été relevée du support des 320e et 134e régiments d'infanterie.

La compagnie «C» a été relevé du soutien direct du 320e d'infanterie , et part pour Montargis, direction la zone de rassemblement du bataillon, 1 mile au nord de Chuelles.

Le First Sergeant Barnausky de compagnie "C a été transféré à la Compagnie« A »au cours de la période. Le First Sergeant Owen, le sergent le la 1ere Compagnie, a été transféré à la Compagnie« A » au cours de la période.

Le poste de commandement de la compagnie de reconnaissance mis en place dans la zone de rassemblement du bataillon dans la région de Les Guaguins, en France, au cours de la période.

Les pelotons de reconnaissance sont restés attachés aux compagnies "A", B "," C ", au cours de la période.

Le premier peloton de reconnaissance du premier lieutenant Alexander H. Smith, Jr. et du sergent Jolly blanc, accompagne la 1ère section de la compagnie «A» dans leur mission avec le 3e bataillon, 134e d'infanterie : Occupation et ratissage dans et autour de Joigny.

A 16h30 , alors que le peloton était en patrouille de la route entre Joigny et Auxerre, ils ont été attaqués par un groupe de soldats ennemis à proximité de Appoigny, France. À la suite de cette action le soldat de 1ere classe Aloysious J. Morarity et le Soldat Paul E. Anders sont portés disparus au combat, et le Soldat Robert T. Beatty, blessé à la jambe par un tir de mortier ennemi. Il est rapporté que Morarity a été grièvement blessé à l'abdomen et a été évacué par les FFI qui ont également soutenu une attaque dans ce secteur, et que Anders est encore caché avec les FFI dans la région.

Une jeep et une moto ont été complètement détruits par l'ennemi dans cette action. le soldat 1cl Ernest Prough, Détachement médical, a été légèrement blessé et a été secouru par les FFI locaux qui lui ont consillé de changer son uniforme pour des vêtements civils et essayer de revenir à nos lignes, ce qu'il a fait, revenir à l'unité le jour suivant où il a reçu la décoration Purple Heart.

Le ciel vibre à 23h00 avec des avions britanniques en route vers l'Allemagne.

Le Capitaine Samuel L. Goldheim, disparus au combat depuis le 12 Juillet 1944, a été retrouvé à l'hôpital de Soissons, lorsque est tombée lors de l'avancée des troupes américaines.

A 18h01 un message a été reçu de la section G2 de la Division de se mettre en l'alerte pour une attaque ennemie contre les éléments se cachant dans les bois dans le secteur.

Des postes de mitrailleuse et des équipes bazooka ont été immédiatement mis en place et les lignes de combat fixesé de manière à donner à l'ennemi une réception quand il entrera dans le secteur.

3e bataillons du 134e et 137e infanteries Sont relevés à à Orléans au cours de la période.

La 5e division d'infanterie qui a construit 3 ponts sur la Seine et un autre en cours de construction. Le 319e d'infanterie, 80e Division d'infanterie, relève les 3ème bataillons, 134e et 137e régiments d'infanterie, à Orléans.

Il est rapporté que la 4th Armored Division, avec 137e d'infanterie ci-joint, sont entrés dans la ville de Troyes, en France, ou opèrent dans sa périphérie.


http://654th.com/1944_aug_25.htm cat



texte original en anglais ci dessous :

Command Post,
2 1/2 Miles West of Courtenay, France.
Coord 468474, 1/100,000.
252400 August, 1944.

CT 134 continued to mop up in the city of Montargis, France. The 3rd battalion, 134th Infantry, after being relieved from guarding road blocks along the Loire River, reverted to battalion control. The town of Joigny, France, was liberated by the 134th Infantry during the period.

CT 137 (- 3rd battalion) remained attached to the 4th Armored Division, after liberating the city of Sens, France, established strong guards in and around the city as to secure it.

The 3rd battalion, securing Orleans, was relieved during the period and reverted to regimental control.

CT 320 remained in Montargis, France, mopping up in the town, and sending strong patrols and guards to secure the towns of Sueppes and Fontenay, France. CT (-2d battalion) started advance toward Courtenay, France, at 0700 hours, mopping up woods along the route of advance.

All division advancing toward Courtenay, France, at the end of the period, capturing many enemy stragglers who were cut off and left in the woods by their retreating units.

At the end of the period the enemy had no organized front line in the division sector.

It was established that there are no strong enemy defenses as far east of Courtenay, France. Small scattered groups of enemy cut-off and surrounded continued to surrender to our advancing troops, but the bulk of the enemy's forces in this sector have withdrawn to the east and southeast. Enemy troops guarding road blocks in the vicinity of Gien, were attacked, captured and annihilated and put to flight by the 654th Tank Destroyer Battalion. Enemy attempted to put up a fight at Fortenay, but was overrun and his forces either annihilated or captured. A civilian report as of the 24th reported that about 200 enemy soldiers, with horse-drawn vehicles and artillery, were retreating southwest out of Chateaurenard, France. Prisoners were captured from the 758th Regiment, 338th Division. Some prisoners were from scattered units who were in the vicinity of Montargis, when it was attacked by our forces. The 757th and 759th Infantry Regiments of the 338th Division are thought to be available as disorganized reserves in our sector. A total of 725 prisoners were captured during the period by the division.

At 1255 hours, the FFI reported enemy vehicles in woods just north of Chuelles, France, and two officers and an undetermined number of soldiers in woods in the vicinity of coordinates 430445, 1/100,000. At 1550 hours, the FFI reported an estimated group of enemy soldiers in woods at coordinates 420230, 1/100,000. Air reconnaissance reports 40 horse drawn vehicles, moving south and east from Aillant-Sur-Thelen, France at 1900 hours. Prisoners captured in the town of Joigny, France, are from the artillery, which is from south France. They report that their division is thoroughly cut-up and disorganized.

The command post closed 3 miles East of Montargis, France, at 250900 August, 1944, and established 1 1/2 miles east of Courtenay, France, coordinates 468474, 1/100,000 at 251055 August, 1944, advancing a total distance of 22 miles.

The weather during the period was fair and warm; excellent for operations.

All companies directed to double outposts to prevent a surprise attack by surrounded enemy forces in the sector. At 1414 hours, 100 enemy soldiers were reported 300 meters north west of Chuelles,France.

The command post of Company "A" was established in the vicinity of Les Pays, France during the period, and was relieved from direct support of the 134th Infantry, except for the 1st platoon and 1st reconnaissance platoon under Lieut. Alexander H. Smith, Junior, which remained in direct support of the 3rd platoon, 134th Infantry.

The 1st platoon of company "A" under 1st Lieut. Michael P. Elcano and Staff Sergeant Walter P.Moore, in support of the 3rd battalion, 134th Infantry, supported that battalion in mopping up in and around Montargis, France, and in reconnaissance missions to the east, liberating the town of Joigny, France, capturing over 900 prisoners from the 338th and 708th German Infantry Divisions.

The 2d platoon, Company "A" upon arrival in assembly area at Les Pays, France, took up antitank positions in the vicinity of coordinates 470755, 1/50,000.

Company "B" after taking the town of Gien, France, was relieved from supporting the 3rd battalion, 134th Infantry, and closed in assembly area in the vicinity of Thimony, France, and from there it moved to Les Pays, France, under battalion control to the battalion assembly area., Company was relieved from supporting the 320th and the 134th Infantry Regiments.

Company "C" was relieved from direct support of the 320th Infantry, and moved from Montargis, France, to the battalion assembly area, 1 mile northeast of Chuelles, France.

First Sergeant Barnausky of Company "C was transferred to Company "A" during the period. First Sergeant Owen, the company first sergeant, was transferred to Company "A" during the period.

The command post of the reconnaissance company established in the battalion assembly area in the vicinity of Les Guaguins, France, during the period.

Reconnaissance platoons remained attached to companies "A,"B", "C", during the period.

The 1st reconnaissance platoon under 1st Lieut. Alexander H. Smith, Jr. and Staff Sergeant Jolly White, accompanied the 1st platoon of Company "A" on their mission with the 3rd battalion, 134th Infantry ; occupying and mopping up in and around Joigny, France.

At 1630 hours while the platoon was patrolling the road between Joigny and Auxerre, France, they were attacked by a group of enemy soldiers in the vicinity of Appoigny, France. As a result of this action Pvt1cl Aloysious J. Morarity and Private Paul E. Anders are missing in action, and Private Robert T. Beatty, wounded in the leg by enemy mortar fire. It is reported that Private Morarity was seriously wounded in the abdomen and was evacuated by the FFI who were also supporting the attack in that sector; and, that Private Anders is yet hiding out with the FFI in the area.

One jeep and one motorcycle were completely destroyed by the enemy in this action. Private 1cl Ernest Prough, Medical Detachment, platoon aid man accompanying the attack, was slightly wounded and was rescued by the local FFI who advised him to change his uniform for civilian clothing and try to get back to our lines; which he did, returning to the unit the following day where he was awarded the purple heart.

The sky vibrated at 2300 hours with British planes enroute to Germany. Captain Witherspoon and Sergeant Koon(?) on duty in the command post was sweating them out.

Captain Samuel L. Goldheim, missing in action since 12 July 1944, reported recaptured in hospital, when the city of Soissons, France, fell to advancing American troops.

At 1801 hours a message was received from the G2 section of the Division to be on the alert for an enemy attack from the chewed-up elements hiding out in the woods in the sector.

Machine gun posts and bazooka-teams were immediately established and skirmish lines fixed so as to give the enemy a reception when he entered the area.

3rd battalions of 134th and 137th Infantries relieved in Orleans during the period.

The 5th Infantry Division has completed 3 bridges across the Seine River and another under construction. 319th Infantry, 80th Infantry Division, relieved 3rd battalions, 134th and 137th Infantry Regiments, in Orleans, France during the period.

It is reported that the 4th Armored Division, with 137th Infantry attached, have entered the city of Troyes, France, or are operating in its outskirts.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum