laisser un message

Agrandir le chat .
Derniers sujets

Au cinémobile : Emile Frajerman, évadé de la Matelotte se souvient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au cinémobile : Emile Frajerman, évadé de la Matelotte se souvient

Message par Invité le Ven 5 Nov - 2:48



Au cinémobile : Emile Frajerman, évadé de la Matelotte se souvient

C'est un évènement intéressant qui s'est déroulé samedi après-midi au cinémobile de Cerdon où avait lieu, en avant-première, la projection du film « La terre ne ment pas » du réalisateur Philippe Claire et qui sortira officiellement en avril 2010.

Organisée grâce à la mobilisation du Centre Images de la Région, du cinémobile et du centre d'études et de recherche sur les camps d'internement dans le Loiret (CERCIL), la projection de ce film a connu un très grand succès puisque la salle était comble et que face aux nombreux refus de spectateurs une seconde séance a été organisée dans l'après-midi.

Rappelons la genèse de ce film : le 14 mai 1941, 3700 hommes, parce qu'ils sont juifs, sont arrêtés à Paris et transférés le même jour dans les camps de beaune-la-Rolande et Pithiviers. 400 d'entre eux vont, quelques mois plus tard, être envoyés dans des fermes abandonnées de Sologne et en particulier la ferme de la Matelotte entre Cerdon et Argent, la ferme de Ousson à Isdes et la ferme du Rozoir à Vannes-sur-Cosson.

En juin 1942, tous ces hommes sont finalement déportés à Auschwitz depuis les gares du Loiret, mais on a appris depuis que quelques-uns ont réussi à s'évader des fermes grâce à la complicité de fermiers voisins.

Emile Frajerman est l'un de ces évadés, probablement le dernier témoin de cette histoire à la Matelotte et il était présent samedi aux cotés d'Hélène Mouchard-Zay, présidente du CERCIL et de Catherine Thion historienne.

Ce film est leur film car il a fallu le travail de fourmi de chercheurs pour parvenir à récolter témoignages, documents et enfin reconstituer l'histoire avec un grand H. Inutile de dire que la présence émouvante de l'évadé Emile a grandement enrichi la projection et chacun, enfants, adultes ou témoins de l'époque, a pris conscience du courage qu'il fallut à certains pour s'en sortir.

Pour toutes les personnes qui auraient des informations à fournir sur le sujet, joindre le CERCIL au 02.38.42.03.91.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au cinémobile : Emile Frajerman, évadé de la Matelotte se souvient

Message par Invité le Ven 5 Nov - 2:49


C'est le genre de moments où j'aurais aimé être présent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum