laisser un message

Agrandir le chat .

La traversée de la LOIRE à l'été 1940 ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La traversée de la LOIRE à l'été 1940 ...

Message par Invité le Lun 4 Oct - 4:38

bonjour à tous, bravo pour ce site qui reprend pleins de choses intéressantes, que j'avais lu ou pas sur le net.

Un petit article qu'il me semble vous n'avez pas mis en ligne

La traversée de la Loire ...


Poussée par la peur, par l’incendie qui commence à dévorer les premiers morceaux d’Orléans, par le bruit des avions, la foule se rue en direction du pont George-V. A l'entrée nord d’Orléans apparaissent les dernières arrière-gardes françaises.
Eléments disparates qui n’en peuvent plus de fatigue, qui « décrochent » depuis des jours et des jours et qu’épuisent la tension nerveuse et les mitraillages quotidiens. Peu de troupes homogènes, beaucoup d’isolés que plus rien ne lie à cette armée en décomposition.
Sur les ponts d’Orléans passent les Parisiens qui ont pu encore acheter quelques litres d’essence dans une épicerie de campagne.


Sur les ponts d’Orléans passent des cars chargés d’enfants joyeux ou de malades.
Passent des bonnes sœurs pour la première fois sorties de leur couvent.
Des ouvriers de la banlieue parisienne qui poussent des voitures à bras recouvertes de rideaux et de sacs, des ouvriers qui sont partis avec un litre de coco, un broc, une gamelle. Les infirmes, les vieillards, les éclopés sont transportés dans des charrettes, des voitures d’enfants, parfois des brouettes.


Lorsque le maire d’Auvilliers (Loiret), qui a entassé dans son auto ses quatre enfants, sa femme, sa belle-mère paralysée, tous les registres d’état civil de 1838 à 1940, les matrices cadastrales, le registre des délibérations et deux cachets de la mairie, tombe en panne d’essence quelques kiIomètres avant Gien, c’est avec une brouette qu’il poursuit sa route !
Une route faite de plus de piétinements que de pas. Ailleurs, mais toujours face à la Loire, un convoi militaire met vingt-cinq heures pour aller de Sully à Gien : 25 kilomètres !



http://www.histoire-en-questions.fr/deuxieme%20guerre%20mondiale/exode%20traverseeloire.html


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La traversée de la LOIRE à l'été 1940 ...

Message par Le Manuchard le Mar 19 Nov - 13:10

La deuxième photo est curieuse. Elle veut représente l'exode, mais les personnages à pied vont dans la direction opposée à ceux qui sont à bicyclette !!!Shocked 
Le Manuchard

Le Manuchard

Messages : 14
Points : 18
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 76
Localisation : Seine et Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum