laisser un message

Agrandir le chat .

Traversée de Gien par le 241ème RALD

Aller en bas

Traversée de Gien par le 241ème RALD

Message par BILATE le Sam 20 Jan - 0:42

M'intéressant au parcours militaire de mon père entre Septembre 1939 et août 1940, temps pendant lequel il servit au 241ème RALD comme brigadier monté et chef des avant-trains, je me souviens du récit de sa traversée de la Loire à Gien en juin 1940.
Peut-être certains d'entre-vous pourront-ils m'éclairer. Je devrai posséder quelques renseignements supplémentaires car je vais aller consulter le JMO de son régiment au SHD de Vincennes le 28.01.2018. Je vous ferai part de mes éventuelles précisions. En attendant, je vous livre le récit que m'avait fait mon père de cette traversée.
"Il était en retraite perpétuelle depuis bientôt un mois, comme toute l'armée française, sous une chaleur accablante. Il était, en tant que brigadier monté, chef des avant-trains de sa pièce. Il faut savoir qu'il s'agissait de tracter :
- avec le premier avant train tiré par quatre paires de chevaux, dont les quatre chevaux de la ligne droite étaient montés, un canon Schneider de 155 C Mdle 1917 pesant plus de 3 tonnes;
- avec le second avant train tiré par trois paires de chevaux, dont les trois chevaux de la ligne droite étaient montés, un caisson contenant les obus.
Il avait donc à sa charge l'exécution des bonnes manœuvres pour dételer et atteler, tout en veillant à la disponibilité des avant-trains et de leurs chevaux, aidé en cela par les conducteurs montés.
Son régiment appartenait à la 23ème D.I comme le 32ème R.I qui s'illustra dans la défense du pont de Gien. Il se trouva donc un jour de juin 40, qui reste à préciser, prêt à traverser le pont complétement embouteillé et selon ses dires "Prêt à être détruit". Il tenait, il ne devait pas être le seul de sa pièce, à le traverser avec son équipage complet qui représente un attelage que j'évalue à 17 mètres de long pour le canon et de 12 mètres pour celui du caisson (j'attends des précisions du Musée de l'Artillerie de Draguignan...), par ailleurs il ne devait pas être la seule pièce de son régiment qui en comptait 12 au complet sans oublier la colonne de ravitaillement, et tout cela était hippomobile. De toute façon me disait-il : "Je ne me voyais pas traverser la Loire à la nage, j'en étais bien incapable". Il réussit à s'engager sur le pont avec sa pièce au complet et à traverser la ville de Gien, peut-être aurai-je la date dans le JMO? C'est au moment de la traversée de la ville qu'il fut très impressionné par une vision macabre : " Alors que nous avancions dans une rue surgit dans une encoignure de porte le cadavre d'un tirailleur, coincé debout, le fusil à la main et les yeux grands ouverts!" Il me raconta cette anecdote à plusieurs reprises, preuve du souvenir tenace de cette vision d'horreur."
Il continua la retraite ponctuée, comme elle l'avait déjà été, de plusieurs stations en position "débouché à zéro". Il échappa à la captivité, et comme il avait coutume de dire : "Grace aux chevaux qui passaient partout, alors que mes camarades qui étaient en véhicule automobiles, furent faits aux pattes et partirent en captivité". Il réussit, avec ses camarades à ramener sa pièce complète en Haute-Vienne où il fut démobilisé après avoir été décoré de la Croix de Guerre avec étoile de bronze avec la citation suivante : " A prit part aux opérations auxquelles la 7ème Armée a participé du 5 au 24 juin 40. Est resté en arme dans son unité et s'est signalé par sa belle attitude au feu."
J'espère que ce modeste récit ne vous paraîtra pas trop "nombriliste", mais au moment où je l'écrit il m'émeut toujours.

BILATE

Messages : 10
Points : 14
Date d'inscription : 17/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traversée de Gien par le 241ème RALD

Message par merovide le Sam 20 Jan - 1:46

Bonjour et bienvenue,

Cela correspond bien à la situation de Gien en 1940, où l'on voit sur les photos une majorité de pièces d'artillerie de 155mm coincé au Nord de la ville et même dans le centre ville. La plupart ont été sabordé. Cette embouteillage a d'ailleurs provoqué un combat à la Gacherie où les français ont du se défendre sur place et ont été anéantie.

Merci pour ce récit,

merovide

merovide

Messages : 88
Points : 142
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traversée de Gien par le 241ème RALD

Message par Fab le Lun 22 Jan - 6:39

je vous conseille le livre La bataille de Gien qui explique bien la traversée du pont à la mi-juin 1940 et les horreurs qui s'y livrèrent. C'est assez saisissant. Après à voir si tout est 100% vrai dans ce livre. Mais un sacré témoignage à lire.

Vous le trouvez chez Priceminister avec le lien ci dessous

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1209
Points : 2639
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traversée de Gien par le 241ème RALD

Message par BILATE le Lun 22 Jan - 8:19

Merci, commande faite!

BILATE

Messages : 10
Points : 14
Date d'inscription : 17/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traversée de Gien par le 241ème RALD

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum