laisser un message

Agrandir le chat .
Derniers sujets

Présentation de Pierrette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation de Pierrette

Message par pierrette mysak le Dim 8 Oct - 22:37

Je m'appelle Pierrette MYSAK, j'ai 60 ans. Je suis originaire du Loiret et m'intéresse à tous les événements qui ont jalonnés la vie de mon papa. Mon papa, aujourd'hui âgé de 90 ans, a vécu l'exode du 15 au 21 juin 1940 à Gien. Il se trouvait dans la descente de Montbricon lorsque le pont a été bombardé et a traversé la Loire alors qu'il n'y avait plus qu'un parapet. Il venait d'un petit village du gâtinais, triguères, et à vécu toute la période de l'occupation là-bas.

pierrette mysak

Messages : 2
Points : 4
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Pierrette

Message par Fab le Dim 15 Oct - 22:03

Bonjour et bienvenue sur le forum Pierrette.

Pouvez vous nous raconter l'exode de votre papa ?

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1192
Points : 2622
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Exode de mon papa en juin 1940

Message par pierrette mysak le Mer 25 Oct - 9:43

Comme demandé je vais vous raconter l'exode vécu par mon papa. Je le retranscris comme il me l'a raconté, et je le fais en m'adressant à lui. Mon papa à aujourd'hui 90 ans et possède une mémoire intacte. En juin 40 il habitait un petit village au bord de l'Ouanne, Triguères.

En juin 1940 la panique gagne toute la France. Depuis quelques semaines, des voitures, des vélos, des charrettes…. des équipages de toute nature surchargés de valises, de baluchons, de matelas…. d’objets divers aussi hétéroclites qu’incongrus, venant des Pays-Bas, de Belgique, du Luxembourg, du Nord et de l’Est de la France, de Paris déferlent en direction de la Loire. Franchir le fleuve, tel est le but unique de tous ces gens, le salut serait de l’autre côté, c’est une frontière naturelle cette fois infranchissable, pense-t-on ?  

Les informations arrivent au compte-gouttes, il n’y a plus de journaux, « Le Petit Parisien » n’est plus distribué depuis le 11, alors on s’en remet au bouche-à-oreille. Que se passe-t-il vraiment ? Comme si l’Allemagne ne suffisait pas, l’Italie vient également de déclarer la guerre aux alliés.
Depuis quelques jours le bruit court que le gouvernement aurait déserté Paris pour se réfugier à Tours ou à Bordeaux : l’armée allemande serait aux portes de Paris. Elle serait responsable des plus viles exactions, il faut fuir, le pire est à venir.
Le 15 juin tous les maires reçoivent par télégramme l’ordre d’évacuer la population en direction de la Loire avec 3 jours de vivres ; vous entassez à la hâte de quoi survivre, nourriture, vêtements, matelas, etc… dans deux charrettes à chevaux, et comme tous les habitants du village vous vous engagez à votre tour sur les routes de l’exode sous une chaleur accablante, venant grossir le flot des réfugiés du nord.
Vous prenez la route en direction de Gien, via Melleroy, St-Maurice-sur-Aveyron, Chatillon-Coligny, La Bussière où vous ferez halte dans une grange pour y passer la nuit. Il faut absolument reposer les hommes et les chevaux, 30 km à pied tout le monde est épuisé.
Le lendemain, 16 juin, vous reprenez place dans la file ininterrompue des exilés et arrivez à Gien en fin de journée sous les bombardements allemands, vous vous retrouvez bloqués dans la descente de Montbricon lorsque le pont est bombardé.
La cohue des réfugiés s'écrase sur les rives de la Loire, le pont est à moitié détruit, il n’y a plus qu’un parapet. C’est du chacun pour soi, les uns forcent le passage, tandis que d’autres sont acculés à sauter dans le fleuve.                              
Vous traversez au pas, les chevaux sont nerveux, l’aviation ennemie continue de bombarder les abords du pont et la ville créant panique  et confusion.
Pris dans le flot incessant de cette caravane, vous n’avez d’autre choix que d’avancer malgré les attaques aériennes, direction Argent-sur-Sauldre dans le Cher, où vous passerez une seconde nuit dans les bois, la peur au ventre, les allemands étant déjà là aux prises avec l’armée française. Tu as 12 ans1/2, ton grand frère 14 et ton petit frère 8 ans seulement.
Vous fuyez toujours plus loin, mais pour aller où ? La route est de plus en plus embouteillée par d’interminables colonnes de réfugiés presque tous à pied ou à vélo, mêlées de convois militaires. C’est la débandade ! Des centaines de véhicules, camions autos jalonnent la route, encombrent les fossés, abandonnés là à court d’essence.
Le 17 au soir, vous arrivez à Neuvy-sur-Barangeon (18) mais l’armée allemande vous a devancés –le 19/06 elle entre dans Bourges, le 20 elle occupe St-Amand-Montrond- alors à quoi bon fuir, et surtout pour aller où ? La décision est vite prise, demi-tour, le lendemain matin 18 juin vous prenez la route en sens inverse.  
Sur le chemin du retour vous ne verrez que désolation. Partout des restes de voitures calcinées, des charrettes pulvérisées, des chevaux éventrés et des cadavres d’hommes, de femmes, d’enfants.
Lorsque vous arrivez à Gien le 19, le pont de pierre a littéralement disparu ; pour arrêter l’ennemi après le repli des troupes françaises, la 3ème division du 32ème Régiment d’Infanterie a fait sauter le pont de Gien le 17 à 20h15.
Le pont du chemin de fer est également inutilisable, une travée plonge dans l’eau. Vous retraversez La Loire sur un pont de bateaux dressé par l’armée Allemande.
Impossible de s’aventurer à travers la ville, elle est en ruine, vous faites un détour par Boiscommuns pour rejoindre Châtillon-Coligny. Vous n’avez plus qu’une obsession : renter à la maison. Rien ne peut être pire que ce que vous venez de traverser. Cependant il vous faudra faire une nouvelle halte pour nourrir hommes et chevaux, et tenter de dormir un peu.
Vous vous étiez laissés gagner par la peur de tous ces gens venus du Nord fuyant devant un ennemi encore invisible, fuite provoquée par le souvenir de l'occupation de leur région en 14-18.
Aujourd’hui encore tu te demandes comment vous avez pu vous laisser convaincre de partir, vous à pieds, eux à moto, la course était perdue d’avance.
Vous serez partis sur les routes de l’exode en tout et pour tout une semaine. Le 21 de retour au village, accablés de fatigue, il vous faudra encore courir les prés au bord de l’Ouanne pour récupérer les vaches, y compris celles des voisins pas encore rentrés, traire tout ce qui pouvait l’être et soulager enfin ces pauvres bêtes hurlantes aux pis gonflés, récupérer poules, canards, lapins, ou du moins ce qu’il en reste. Vous étiez partis en laissant le foin coupé dans les champs, il faut le rentrer avant que l’orage ne vienne tout gâter.
Ces journées tragiques de juin 1940 resteront à jamais gravées dans ta mémoire.

pierrette mysak

Messages : 2
Points : 4
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Pierrette

Message par Martin Jean-Pierre le Sam 4 Nov - 0:46

Very Happy Merci pour ce sympathique récit familial.
Vous parlez de l'Ouanne et cela m'interpelle puisque les ancêtres de ma Maman ont vécu pendant plusieurs générations à Saint Germain des prés, un petit village situé lui aussi au bord de cette rivière. Je n'ai pas encore regardé, mais les deux villages sont peut-être proches....
Bien cordialement
avatar
Martin Jean-Pierre

Messages : 108
Points : 140
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 71
Localisation : Vienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Pierrette

Message par Fab le Mer 8 Nov - 19:48


Merci Pierrette de nous avoir rapporté  ce témoignage qui restera sur le forum dans un sujet dédié, je l'ai mis en ligne ici :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
avatar
Fab
Admin

Messages : 1192
Points : 2622
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation de Pierrette

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum