Derniers sujets
» Vidéo - ORLEANS 1939 à 1945
Ven 18 Aoû - 9:59 par bcnn

» Vidéo - Le maquis de LORRIS et la prise de l'école militaire à PARIS
Jeu 3 Aoû - 22:59 par Fab

» Nouvelle arrivée MARIE-MARTINE et la DAVCC
Mar 1 Aoû - 3:30 par Marie-Martine

» Recherche tombe de mon grand père mort à Sigloy le 18/06/1940
Ven 28 Juil - 2:54 par Fab

» présentation de DURAND
Ven 28 Juil - 2:48 par Fab

» Présentation Didier
Mer 26 Juil - 23:14 par Fab

» Présentation steeven
Jeu 22 Juin - 20:23 par Fab

» Présentation de CGOUACHE
Jeu 22 Juin - 20:16 par cgouache

» Presentation DA SILVA
Lun 29 Mai - 18:35 par DA SILVA

» GIEN : Récit et photos de la Bataille de Gien - 15 au 19 Juin 1940
Ven 26 Mai - 1:58 par Fab

» Gien et Orléans en 1940
Mer 24 Mai - 0:22 par Fab

» Gien, de 1940 à aujourd'hui
Mer 24 Mai - 0:15 par Fab

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


étude AERI Les étudiants Parisiens en Sologne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

étude AERI Les étudiants Parisiens en Sologne

Message par merovide le Mar 5 Avr - 5:26

(Étude initialement prévue pour l'A.E.R.I.)


Les étudiants Parisiens en Sologne   par merovide

A Paris le 11 novembre 1940, a lieu une manifestation importante contre L’occupation. Elle
réunit en majorité des étudiants, qui dans un élan commun souhaitent agir. Il prend forme
avec la création des mouvements "Liberté" et "Essor". Après le débarquement de Normandie
et plusieurs échecs d'implantation, la Sologne est définitivement retenue, pour créer le
corps-franc "Liberté". Plusieurs fermes accueillent les nouveaux arrivants. Mais ils sont
trahis, par un des leurs André PARENT (condamné et exécuté à la libération). Et "le 10 juin
1944, 42 étudiants parisiens sont cernés et abattues, par la Gestapo et un détachement de la
Wehrmacht (régiment de sécurité 192), à la ferme du By (la Ferté-St-Aubin) et à la Tuilerie
(Marcilly). Des étudiants qui ont échappés à la mort, sont arrêtés ou Grands Bois (Menestreau-en-
Villette) et déportés"(Sources Officielles). Pierre LUSSAC, membre Français de la Gestapo
a été reconnu lors de son procès, responsable de l’opération, ainsi que de la décision de
leurs exécutions. Les autorités Allemandes signalaient faussement, dans une lettre adressé
aux communes concernées "qu'ils avaient été tués ou cours d'actes de Résistance."

Sources documentaires:

Archives du Musée Départemental de la Résistance et de la Déportation de Lorris


Extraits de journaux sur le procès de la Gestapo d'Orléans

La tragédie des lycéens Parisiens résistants, 10 juin 1944 en Sologne Georges JOUMAS

merovide

Messages : 85
Points : 137
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum