Derniers sujets
» 16 Janvier 1944, Claude Lerude et le réseau Vengeance arrêté par la gestapo
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeSam 6 Avr - 1:11 par michel LERUDE

» Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeJeu 4 Avr - 1:05 par Ourson

» Les Corps Francs VENGEANCE dans le Loiret
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeMar 2 Avr - 5:55 par Invité

» La Résistance dans le secteur de Gien
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeDim 31 Mar - 11:16 par Ourson

» 17 juin 1940
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeSam 30 Mar - 5:22 par Invité

» Livre "Nuit d'exode" (Gien 1940) par Lucien Palhories
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeJeu 28 Mar - 22:46 par lxkx

» Présentation LXKX
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeJeu 21 Mar - 9:30 par Invité

» La Résistance à Courtenay
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeJeu 21 Mar - 9:27 par Invité

» Inexplosible Orléans
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeLun 11 Mar - 2:33 par Invité

» Présentation de M Verbeke
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeDim 10 Mar - 0:23 par Ourson

» char B1bis n°505
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeJeu 7 Mar - 23:57 par Invité

» Le destin du général ARNDT
Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Icon_minitimeJeu 7 Mar - 2:24 par Invité


Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Invité le Jeu 10 Mar - 19:36

(Étude initialement prévue pour l'A.E.R.I.)

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

par merovide

Au début de l'occupation en juin 1940, il n'existe aucune organisation et les actes de Résistance ne sont pas coordonnés. Il faut attendre l'automne 1940, date où le parti communisme clandestin (interdit en France depuis le 26 septembre 1939) crée " l'Organisation Spécial" (O.S.). Son rôle est d'organiser les sabotages contre l'occupant. Elle devient en mai 1941, les Francs Tireurs et Partisans Français (F.T.P.F.) et obtient ainsi une plus large influence. Le 15 mai 1941, le parti communisme va plus loin et décide d'unir toute la résistance sous une organisation "le Front National" (F.N.). Elle obtiendra la coopération du mouvement "Vengeance" au niveau des renseignements. Le groupe " F.T.P. Chanzy" est fondé le 3 décembre 1942, il réalise de nombreux sabotages et il est autonome. Il agit sur la population contre le gouvernement de Vichy. La police Française (5e brigade de police de sureté d'Orléans) met un terme à l'activité du groupe. Et le 8 octobre 1943, 17 membres du groupe, dont son animateur Maurice JENOT sont fusillés au champ de tir des Groues à Orléans. Les communistes se reconstituent, le groupe "F.T.P. Hoche" voit le jour dans l'agglomération de Montargis. En mai 1944, il reçoit l'ordre de négocier avec "les Forces Française de l'Intérieur" (F.F.I.), sa place dans la libération.

Les Alliés de leur côté, mettent en place la filière Buckmaster qui arme et forme les résistants, pour effectuer des actions coordonnées avec Londres. Le 2 octobre 1942, un agent du War Office ( ministère de la guerre Anglais), Francis SUTTILL est parachuté en France. Son réseau "Prosper-Physician" a pour mission d'armer des groupes de Résistance, en vue d'un débarquement Alliés qui doit soulager le front Russe. A l'aide de la Résistance locale et d'opérateurs radio, il crée rapidement des groupes d'action dans 14 départements dont le Loiret. Ils sont armés par les parachutages massifs de containers. Ainsi dans l'agglomération d'Orléans (Meung/Loire, Baule et Orléans), s'est constitué le groupe 55A. Il sabote principalement le transformateur de Chaingy et les pylônes électriques. Dans l'agglomération de Montargis, un groupe se constitue autour de la commune de Chuelles. Il agira surtout en région Parisienne. Ce sera l'un des plus vaste réseau et un des plus fragile. Le réseau est fortement infiltré par la Gestapo. Le War Office informé, il envoie de fausses informations, notamment l'envoi de "40000 parachutistes pour prendre le camp d'aviation de Bricy". A la fin juin et au début juillet 1943, le réseau est entièrement démantelé. Il aura existé pendant 9 mois.

Le mouvement "Vengeance" animé dans le Loiret par Claude LERUDE n'a aucun but politique et se concentre sur l'action contre l'occupant. Il développe des corps-franc dans le secteur d'Orléans, au Nord de Pithiviers, à Montargis et Gien. Leur action est très vite stoppée par leur budget qui est réduit. En raison des arrestations du 16 janvier 1944, le mouvement ne pourra pas réunir la Résistance. Pour maintenir les effectifs, ils se tournent vers les F.F.I. et sont armés par la filière Buckmaster ("Etienne MARCHAND-Historian"). Marc O'NEILL délégué des F.F.I. est désigné pour diriger la Résistance, dont il est en majorité accepté. Au mois d'avril 1944, une nouvelle équipe est envoyé par le War-Office. Elle est dirigé par Georges Alfred WILKINSON. Ce nouveau réseau "Etienne MARCHAND-Historian" doit armer et former la Résistance du Loiret, jusqu'à la libération du département. Il fournit des parachutages d'armes et d'explosifs, instruit les sections locales de Résistance, ravitaille les maquis en nourriture et communique les consignes de sabotages. Malgré les arrestations, l'échelle locale du réseau et l'isolation de ses membres lui permettent d'échapper à l'anéantissement. La filière Buckmaster et l'organistion F.F.I. ont donc contribué dans le Loiret à coordonner la Résistance, jusqu'à la libération.


Sources documentaires:

"Ceux du groupe Chanzy" André CHENE

"La Résistance en Loir-et-Cher" Lucien JARDEL et Raymond CASAS

"L'Abbé PASTY prêtre et soldat" Paul GUILLAUME

"Au temps de l'héroïsme et de la trahison" Paul GUILLAUME

Archives départementales et du Musée départemental de la Résistance et de la déportation de Lorris

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Fab le Lun 21 Mar - 23:33

Merci de nous faire part de tes recherches Smile

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret
Fab
Fab
Admin

Messages : 1290
Points : 2746
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par sophie1976 le Ven 25 Mar - 20:13

Bonjour Merovide,

Je vous remercie également pour le partage des recherches. Par chez moi, les corps-francs étaient rattachés à Samatha et puis finalement à Chambon. Leurs actions sont réduites mais comment expliquer l''existence de ces petits groupes et en particulier celui du maquis des Breteaux qui n'a eu qu'une courte existence ?
Également, je me demandais comment le musée de Lorris pourrais nous aider à reconstituer ce "casse-tête"
(voir également le poste du livre de Michel Sordon auquel j'ai répondu ce matin).

sophie1976

Messages : 10
Points : 14
Date d'inscription : 17/11/2015
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Invité le Sam 26 Mar - 23:10

Bonjour,

Je vous remercie également pour le partage des recherches. Par chez moi, les corps-francs étaient rattachés à Samatha et puis finalement à Chambon. Leurs actions sont réduites mais comment expliquer l''existence de ces petits groupes et en particulier celui du maquis des Breteaux qui n'a eu qu'une courte existence ? Également, je me demandais comment le musée de Lorris pourrais nous aider à reconstituer ce "casse-tête" a écrit:

Ce n'est pas un casse-tête, la seule difficulté aujourd'hui pour le musée comme pour beaucoups, c'est de trouver des preuves solides! Rolling Eyes  

Vengeance est un mouvement qui a débuté par des tracts distribué à la population, avec l'aide des Alliés (1941-1942).Son objectif: «la libération du territoire», entraîne la création de nombreux corps-francs  et un maquis (1944) dans le Loiret à partir de 1943. Début 1944, Vengeance est prêt à unir toute la Résistance et à passer à l'action de grande envergure. Mais les arrestations de son responsable Claude LERUDE et d'autres membres, dévaluent auprès des Alliés la capacité du mouvement, donc ils accordent moins de financement. Vengeance avec un nouveau  responsable : Jean-Louis PAGNON négocie donc directement avec les F.F.I et Buckmaster... Et  en  1944 à la libération, Vengeance fournit un des plus gros effectif de combattants auprès des Alliés.  


-Attention! la Résistance et le maquis  de Chambon-la-Forêt sont rattachés à l'Organisation Civile et Militaire et non pas au mouvement Vengeance.


-Je ne connais  pas le corps-Francs de Breteau, mais une courte existence peut signifier des arrestations ou une dissolution (selon les besoins).

Bonne recherches,

merovide

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par michel LERUDE le Mer 27 Mar - 2:52

Bon Jour
Concernant Vengeance et l'ORA
Mes recherches nouvelles sur le Cher m'ouvrent des perspectives. En effet, on trouve Claude LERUDE en quête à Bourges et à Brécy (non pas Bricy!) de responsables militaires, avec le Commandant GAGNERON
D'autre part, je fouille les relations avec le Colonel BERTRAND qui devait être présent les 15 et 16 janvier 1944 au Congrès régional à Orléans et qui n'est pas venu - d'où changement de programme pour le 16 pm et les arrestations r de Coulmiers
Donc, l'ORA et Vengeance étaient liés au sommet
Piste à suivre...
Il y a beaucoup encore à trouver en allant dans d'autres départements
Je recommande le Musée de la Résistance et de la Déportation à Bourges qui vaut mieux qu'une visite et son responsable M. Xavier TRUFFAUT est très ouvert et très compétent
Michel LERUDE

michel LERUDE

Messages : 14
Points : 16
Date d'inscription : 28/01/2018
Age : 71
Localisation : Saint Jean de la Ruelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Invité le Mer 27 Mar - 8:48

"Il y a beaucoup encore à trouver en allant dans d'autres départements"

Je suis d'accord, il faut parfois sortir du cadre départemental pour trouver certaines vérités... Mais attention a bien les analyser! Il y a des erreurs aussi dans les archives qui ne seront jamais apparentes si le sujet n'est pas maîtrisé et encore que...

"Je recommande le Musée de la Résistance et de la Déportation à Bourges qui vaut mieux qu'une visite et son responsable M. Xavier TRUFFAUT est très ouvert et très compétent"
Michel LERUDE


Il y a aussi pas mal de chose aux archives d'Orléans, moi j'y ai trouvé des réponses sur certaines de mes interrogations. Il y a même de la documention concernant la région Centre...study

Après tout ça c'est bien, mais consultable sur internet serait mieux, pas-ce-que vive les déplacements répétitifs! scratch

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par michel LERUDE le Mer 27 Mar - 9:27

Tout à fait d'accord!
Bien entendu les AD 45 et aussi Lorris sont notre base mais qu'une base!
mais je dois faire l'aveu que mes découvertes sur le 18
m'incitent à plus régionaliser mes recherches !
Je suis très intéressé par les infos sur le financement de Vengeance qui se serait réduit
après les arrestations (!?)
Et, puis sur Internet, tout est possible comme avec ce site ici et puis ce que nous essayons de faire sur le site sur Claude Lerude ; nous aimerions avoir plus de possibilités pour envisager un Dictionnaire de tous les résistants 45 et pas seulement les CFV  Vengeance, mais je ne sais si pour moi j'aurais le temps de tout faire... A vous lire ML

michel LERUDE

Messages : 14
Points : 16
Date d'inscription : 28/01/2018
Age : 71
Localisation : Saint Jean de la Ruelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Invité le Mer 27 Mar - 10:07

"Je suis très intéressé par les infos sur le financement de Vengeance qui se serait réduit
après les arrestations (!?)"


Au temps de l'heroisme et de la Trahison Paul GUILLAUME page 137.
Il explique en d'autres termes que suite au non versement de somme d'argent pour les groupes de Vengeance, il aurait rallié les F.F.I..

"envisager un Dictionnaire de tous les résistants 45"

Où obtenir une autorisation pour publier des noms?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par michel LERUDE le Mer 27 Mar - 20:18

Merci j'avais bien lu "mon" P. GUILLAUME !
Les relations CDLL- Vengeance sont très complexes. Le financement était un point très important pour toute la Résistance et... la Collaboration; j'essaye de réunir des chiffres concernant le coût les traitements, etc. en vue d'une communication (!?)
Quant au Dictionnaire, c'est un Projet ! Seuls les projets permettent d'envisager l'avenir... C'est ce que je souhaite contribuer à réaliser ... à suivre ML

michel LERUDE

Messages : 14
Points : 16
Date d'inscription : 28/01/2018
Age : 71
Localisation : Saint Jean de la Ruelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Invité le Jeu 28 Mar - 8:07

Après pour resituer mon texte du début du post dans le contexte, à l'époque je n'avais aucune idée de la Résistance. En gros c'est une 1ere étude avec des livres et personne ne proposait d'étude similaire. Et personne n'a cru en le projet A.E.R.I., mon acharnement était surement "bête". Donc évidemment ce n'est pas parfait et il y a surement à redire, mais aucune étude comparative que je connaisse...

Je remarque aussi que les finances et la politique de la Résistance sont assez compliqué à interpréter. Il faudrait simplifié, car d'un point de vue public et moi-même, c'est pas si évident que cela!

Maintenant je travail avec des données des archives, donc moins de risque d'erreurs et une évolution dans les connaissances du sujet.

Je suis bien seul dans mes recherches et analyses sans pouvoir les comparer point par point...

Désolé,

Après si je trouve un moyen de vous aider, j'essaierais de le faire. J'ai tout le Loiret à m'occuper!study

merovide




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Ourson le Dim 31 Mar - 13:17

merovide a écrit:Bonjour,



Ce n'est pas un casse-tête, la seule difficulté aujourd'hui pour le musée comme pour beaucoups, c'est de trouver des preuves solides! Rolling Eyes  

Vengeance est un mouvement qui a débuté par des tracts distribué à la population, avec l'aide des Alliés (1941-1942).Son objectif: «la libération du territoire», entraîne la création de nombreux corps-francs  et un maquis (1944) dans le Loiret à partir de 1943. Début 1944, Vengeance est prêt à unir toute la Résistance et à passer à l'action de grande envergure. Mais les arrestations de son responsable Claude LERUDE et d'autres membres, dévaluent auprès des Alliés la capacité du mouvement, donc ils accordent moins de financement. Vengeance avec un nouveau  responsable : Jean-Louis PAGNON négocie donc directement avec les F.F.I et Buckmaster... Et  en  1944 à la libération, Vengeance fournit un des plus gros effectif de combattants auprès des Alliés.  


-Attention! la Résistance et le maquis  de Chambon-la-Forêt sont rattachés à l'Organisation Civile et Militaire et non pas au mouvement Vengeance.


-Je ne connais  pas le corps-Francs de Breteau, mais une courte existence peut signifier des arrestations ou une dissolution (selon les besoins).

Bonne recherches,

merovide

Bonjour,
Voici un article de presse apportant un témoignage sur ce CFV , en espérant qu'elle soit effectivement insérée ... ! Article de 2009 (j"ai omis de noter la date exacte  Embarassed )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Question d'orthographe : maquis de ''Breteau'', à la limite du Loiret et de l'Yonne ou bien maquis de ''Les Breteaux'' ?
On trouve un lieu-dit ''Les Breteaux'' près de Mardié et le repli vers le maquis de Chambon rend cette proposition plus probable.

Toutefois, la constitution de nombreux petits maquis 'Vengeance' est avérée dans la région de Breteau, Ouzouer-sur-Trézée, Dammarie, Bonny, ... de 'petits' maquis, avec des liaisons entre eux, pour éviter une trop grande concentration de maquisards en un même lieu (tant que cela a été possible).

Ourson

Messages : 21
Points : 23
Date d'inscription : 12/01/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Invité le Dim 31 Mar - 21:36

Merci,
Je pense qu'il s'agit de "les Breteaux" un hameau situé à Mardié. Par contre je n'arrive pas à relier le maquis de Chambon avec le mouvement "Vengeance"... pour le moment!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par michel LERUDE le Dim 31 Mar - 21:53

Malgré beaucoup de nouveaux thèmes, je vais essayer de vous répondre, mais pas dans l'immédiat ! Nous attendons des réponses pour développer nos actions autour des 75èmes anniversaires depuis la Libération (ou même le Débarquement !) jusqu'à la Capitulation nazie ! Beaucoup d'occasions d'évoquer le sacrifice de ces femmes et de ces hommes. Pour Nous, cela gravite autour de Vengeance et du jeune Chef qui mérite beaucoup plus, mais de TOUS ces anonymes qui ne savaient pas toujours avec quel réseau ou mouvement ils étaient; d'où de très nombreux engagements et une difficulté parfois d'établir qui était qui avec qui !? Courage
Et puis suivez aussi sur notre Site (nous faisons pour le mieux, mais ce n'est pas toujours aisé!) le Chemin de Croix entrepris presque au jour le jour de Claude Lerude - In memoriam... ML

michel LERUDE

Messages : 14
Points : 16
Date d'inscription : 28/01/2018
Age : 71
Localisation : Saint Jean de la Ruelle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Invité le Jeu 4 Avr - 0:54

Lien vers des archives, certaines concernent le Loiret:
http://www.calames.abes.fr/plus/doc/920509801/FileId-1048.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Ourson le Jeu 4 Avr - 1:05

A consulter aussi aux AD 45 : Fonds de l'abbé Guillaume

Dans un témoignage très précis de 17 pages, André Guyot, écrit : ''Je suis arrivé à Orléans le 6 septembre 1943, envoyé par le chef du réseau Vic Dupont, pour être l'adjoint de Claude Lerude.  [...] Conformément aux ordres reçus de Vengeance, nous organisions nos formations en groupes, sections, compagnies.''
Il ajoute : à ce sujet, il serait bon que vous retrouviez dans nos archives ou que vous vous procuriez à 'Vengeance' les instructions qui avaient été établies par Wetterwald.

Ces notes sont reproduites dans l'ouvrage de François Wetterwald : ''Vengeance, Histoire d'un Corps Franc''  
(p : 22)  Le règlement C était relatif à l'organisation des Unités permanentes. L'élément de base était le groupe comprenant 10 hommes dont un chef de groupe.
Deux groupes francs formaient une section commandée par un chef de section assisté d'un adjoint.
Plusieurs sections, cinq au maximum, formaient une Compagnie Franche dotée par ailleurs de moyens de commandement.


Il est donc possible de faire une estimation des effectifs que représentent 5 compagnies. André Guyot indique un effectif de 500 hommes dans le Loiret en décembre 1943.

Ourson

Messages : 21
Points : 23
Date d'inscription : 12/01/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret Empty Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum