Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par merovide le Jeu 10 Mar - 19:36

(Étude initialement prévue pour l'A.E.R.I.)

Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

par merovide

Au début de l'occupation en juin 1940, il n'existe aucune organisation et les actes de Résistance ne sont pas coordonnés. Il faut attendre l'automne 1940, date où le parti communisme clandestin (interdit en France depuis le 26 septembre 1939) crée " l'Organisation Spécial" (O.S.). Son rôle est d'organiser les sabotages contre l'occupant. Elle devient en mai 1941, les Francs Tireurs et Partisans Français (F.T.P.F.) et obtient ainsi une plus large influence. Le 15 mai 1941, le parti communisme va plus loin et décide d'unir toute la résistance sous une organisation "le Front National" (F.N.). Elle obtiendra la coopération du mouvement "Vengeance" au niveau des renseignements. Le groupe " F.T.P. Chanzy" est fondé le 3 décembre 1942, il réalise de nombreux sabotages et il est autonome. Il agit sur la population contre le gouvernement de Vichy. La police Française (5e brigade de police de sureté d'Orléans) met un terme à l'activité du groupe. Et le 8 octobre 1943, 17 membres du groupe, dont son animateur Maurice JENOT sont fusillés au champ de tir des Groues à Orléans. Les communistes se reconstituent, le groupe "F.T.P. Hoche" voit le jour dans l'agglomération de Montargis. En mai 1944, il reçoit l'ordre de négocier avec "les Forces Française de l'Intérieur" (F.F.I.), sa place dans la libération.

Les Alliés de leur côté, mettent en place la filière Buckmaster qui arme et forme les résistants, pour effectuer des actions coordonnées avec Londres. Le 2 octobre 1942, un agent du War Office ( ministère de la guerre Anglais), Francis SUTTILL est parachuté en France. Son réseau "Prosper-Physician" a pour mission d'armer des groupes de Résistance, en vue d'un débarquement Alliés qui doit soulager le front Russe. A l'aide de la Résistance locale et d'opérateurs radio, il crée rapidement des groupes d'action dans 14 départements dont le Loiret. Ils sont armés par les parachutages massifs de containers. Ainsi dans l'agglomération d'Orléans (Meung/Loire, Baule et Orléans), s'est constitué le groupe 55A. Il sabote principalement le transformateur de Chaingy et les pylônes électriques. Dans l'agglomération de Montargis, un groupe se constitue autour de la commune de Chuelles. Il agira surtout en région Parisienne. Ce sera l'un des plus vaste réseau et un des plus fragile. Le réseau est fortement infiltré par la Gestapo. Le War Office informé, il envoie de fausses informations, notamment l'envoi de "40000 parachutistes pour prendre le camp d'aviation de Bricy". A la fin juin et au début juillet 1943, le réseau est entièrement démantelé. Il aura existé pendant 9 mois.

Le mouvement "Vengeance" animé dans le Loiret par Claude LERUDE n'a aucun but politique et se concentre sur l'action contre l'occupant. Il développe des corps-franc dans le secteur d'Orléans, au Nord de Pithiviers, à Montargis et Gien. Leur action est très vite stoppée par leur budget qui est réduit. En raison des arrestations du 16 janvier 1944, le mouvement ne pourra pas réunir la Résistance. Pour maintenir les effectifs, ils se tournent vers les F.F.I. et sont armés par la filière Buckmaster ("Etienne MARCHAND-Historian"). Marc O'NEILL délégué des F.F.I. est désigné pour diriger la Résistance, dont il est en majorité accepté. Au mois d'avril 1944, une nouvelle équipe est envoyé par le War-Office. Elle est dirigé par Georges Alfred WILKINSON. Ce nouveau réseau "Etienne MARCHAND-Historian" doit armer et former la Résistance du Loiret, jusqu'à la libération du département. Il fournit des parachutages d'armes et d'explosifs, instruit les sections locales de Résistance, ravitaille les maquis en nourriture et communique les consignes de sabotages. Malgré les arrestations, l'échelle locale du réseau et l'isolation de ses membres lui permettent d'échapper à l'anéantissement. La filière Buckmaster et l'organistion F.F.I. ont donc contribué dans le Loiret à coordonner la Résistance, jusqu'à la libération.


Sources documentaires:

"Ceux du groupe Chanzy" André CHENE

"La Résistance en Loir-et-Cher" Lucien JARDEL et Raymond CASAS

"L'Abbé PASTY prêtre et soldat" Paul GUILLAUME

"Au temps de l'héroïsme et de la trahison" Paul GUILLAUME

Archives départementales et du Musée départemental de la Résistance et de la déportation de Lorris

merovide

Messages : 72
Points : 116
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Fab le Lun 21 Mar - 23:33

Merci de nous faire part de tes recherches Smile

_________________
Admin du site Loiret 39/45
Passionné d'Histoire Locale et de la Seconde Guerre Mondiale
Adore vivre dans le Loiret

Fab
Admin

Messages : 1162
Points : 2572
Date d'inscription : 25/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://loiret3945.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par sophie1976 le Ven 25 Mar - 20:13

Bonjour Merovide,

Je vous remercie également pour le partage des recherches. Par chez moi, les corps-francs étaient rattachés à Samatha et puis finalement à Chambon. Leurs actions sont réduites mais comment expliquer l''existence de ces petits groupes et en particulier celui du maquis des Breteaux qui n'a eu qu'une courte existence ?
Également, je me demandais comment le musée de Lorris pourrais nous aider à reconstituer ce "casse-tête"
(voir également le poste du livre de Michel Sordon auquel j'ai répondu ce matin).

sophie1976

Messages : 10
Points : 14
Date d'inscription : 17/11/2015
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par merovide le Sam 26 Mar - 23:10

Bonjour,

Je vous remercie également pour le partage des recherches. Par chez moi, les corps-francs étaient rattachés à Samatha et puis finalement à Chambon. Leurs actions sont réduites mais comment expliquer l''existence de ces petits groupes et en particulier celui du maquis des Breteaux qui n'a eu qu'une courte existence ? Également, je me demandais comment le musée de Lorris pourrais nous aider à reconstituer ce "casse-tête" a écrit:

Ce n'est pas un casse-tête, la seule difficulté aujourd'hui pour le musée comme pour beaucoups, c'est de trouver des preuves solides! Rolling Eyes  

Vengeance est un mouvement qui a débuté par des tracts distribué à la population, avec l'aide des Alliés (1941-1942).Son objectif: «la libération du territoire», entraîne la création de nombreux corps-francs  et un maquis (1944) dans le Loiret à partir de 1943. Début 1944, Vengeance est prêt à unir toute la Résistance et à passer à l'action de grande envergure. Mais les arrestations de son responsable Claude LERUDE et d'autres membres, dévaluent auprès des Alliés la capacité du mouvement, donc ils accordent moins de financement. Vengeance avec un nouveau  responsable : Jean-Louis PAGNON négocie donc directement avec les F.F.I et Buckmaster... Et  en  1944 à la libération, Vengeance fournit un des plus gros effectif de combattants auprès des Alliés.  


-Attention! la Résistance et le maquis  de Chambon-la-Forêt sont rattachés à l'Organisation Civile et Militaire et non pas au mouvement Vengeance.


-Je ne connais  pas le corps-Francs de Breteau, mais une courte existence peut signifier des arrestations ou une dissolution (selon les besoins).

Bonne recherches,

merovide

merovide

Messages : 72
Points : 116
Date d'inscription : 20/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les réseaux et les mouvements dans l'union de la Résistance du Loiret

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum